Le financement de la formation

La réforme de la formation professionnelle (la 2ème en 4 ans) change la donne du financement.

Elle encourage les démarches de développement des compétences menées sur le long terme (en particulier celles qui permettent d’obtenir une certification ou un diplôme) ainsi que les formations liées à l’employabilité des personnels.
Pour connaître les modalités précises applicables à votre cas particulier, en tant qu’entreprise ou professionnel, n’hésitez pas à contacter nos conseillers.

À retenir !
La disparition des OPCA, au profit des Opérateurs de compétences (OPCO ou OPCOM), à partir du 1er janvier 2019.

La Création de l’agence « France compétences », qui au travers des OPCO/OPCOM, définira les financements et la répartition des fonds mutualisés.

Le compte personnel de formation (CPF) qui a remplacé le DIF au 1er janvier 2015, sera modifié par voie de décret à paraître dans les prochaines semaines, et qui désormais sera comptabilisé en euros et plus en heure, à raison de 500 €/an.
Le versement de la contribution formation et apprentissage sera prélevée directement par l’URSSAF à partir de 2021.

La qualité de la formation sera évalué au travers d’une certification unique, définie par France Compétences, normalement en 2019.

Le nouveau 1% formation, prélevé par l’URSSAF et versé à France compétence et la Caisse des dépôts (pour le CPF), servira à financer les contrats de professionnalisation, les observatoires des métiers, les OPCO/OPCOM pour l’aide apportées aux entreprises de moins de 50 salariés et au financement d’actions de formation exceptionnelles.

24/10/2018. De nombreux décrets d'application restent à paraître. Visitez régulièrement cette rubrique pour suivre l'évolution de la réforme.